agathe joubert

Aniello Arena

contact

 

 

/////////////////////////////////////////////
Impressions en sérigraphie de trois affiches sur Aniello Arena
octobre 2012 /////////////////////////////////////////////

Aniello Arena, 44 ans, est en prison depuis 1993, condamné à perpétuité. Mais il est un peu plus libre depuis qu'il a croisé, en 2001, la route d'Armando Punzo, l'homme qui métamorphose les prisonniers en acteurs. Afin de pouvoir jouer dans Reality, le film de Matteo Garrone, Aniello Arena était en liberté conditionnelle . Les trois affiches sérigraphiées sont la mise en image de son portrait écrit du journal Libération. La liberté et l'enfermement se trouvent dans le même schéma qui constitue une boucle, un parcours, un jeu fait de barreaux. Le mot conditionnel, plus que simple référence à sa liberté conditionnelle évoque le jeu du comédien et plus largement une vie au conditionnel : "s'il n'était pas en prison…".